Remise du livre à Brigitte Macron, au Salon du Handicap, 28 mai 2019
Voir la vidéo

LES PARTENAIRES

« Il existe une chose plus puissante que toutes les armées du monde, c’est une idée dont l’heure est venue. » Victor Hugo

Le projet ETRE BEAU bénéficie déjà d’une très grande couverture médiatique depuis la sortie du livre publié chez Stock et surtout, depuis la double inauguration de l’exposition Etre Beau au Musée de l’Homme. Le 2 décembre une première inauguration avait lieu en présence d’acteurs du monde du handicap, de Sophie Cluzel, secrétaire d’état chargée des personnes handicapées, et d’un certain nombre d’invités liés au Musée ou au monde de la photographie et des medias.

Puis le 3 décembre, journée internationale des personnes handicapées, au milieu des photographies et des textes de l’expo, s’est tenu le conseil interministériel spécial handicap à la suite duquel s’est signée une charte préparée par le CSA et validée par tous les directeurs du groupe Media afin d’accentuer la visibilité des personnes handicapés sur les écrans et sur les onde (pour rappel seuls 0,7% des personnes apparaissant sur les écrans de télévision sont porteuses d’un handicap)

Le projet Etre Beau rencontre donc les préoccupations d’une partie de la société en quête de diversité.  Le handicap est aussi au centre des préoccupations des gouvernants,  mais très souvent il doit faire face au décalage entre les lois et les demandes ou ignorances de la société.

Il y a douze millions d’handicapés en France, onze millions d’aidants et si l’on y rajoute les médecins, les thérapeutes et quelques personnes concernées, on arrive à un plus d’un tiers du pays. Ce qui signifie que deux tiers de la population française ne connaissent rien au handicap, ne veut pas en entendre parler par peur, désarroi ou indifférence. Parfois y est hostile comme si c’était contagieux. Ces deux tiers-là ignorent que 85% des handicaps s’acquièrent au cours de la vie, que 80% des handicaps sont invisibles et qu’un salarié sur deux sera confronté au handicap de façon provisoire ou définitive.

Dans la peur et le refus, ne pas savoir se comporter, craindre que ce soit déprimant ou triste de fréquenter ces personnes ou tout simplement ne jamais y penser, revient tout le temps.

Pour toutes ces raisons nous avons conçu un projet qui parle en tout premier lieu à nos émotions, à nos ignorances par l’artistique, le spectacle, les films, les mots ou les images. C’est d’une façon ludique et décomplexée, drôle et naturelle que nous permettons à ceux qui sont loin du handicap et de la différence de s’en approcher.

 

Le groupe des partenaires qui vont nous accompagner est en cours de constitution.

Pour être à nos côtés et connaître la façon dont nous allons travailler ensemble, nous contacter par le mail du site.

Nous sommes soutenus par le Ministère de la Culture, Le Secrétariat du Handicap ainsi que le Ministère de l’Education Nationale.

 

PARTICIPER AU PROJET

Pour participer à la création des spectacles ou faire un don